Choisissez votre pays
Paramètres des cookies sur
observe-nature.com
Observe Nature utilise des cookies afin d'améliorer en permanence un service et un accueil personnalisé. En continuant votre visite ou en fermant ce popup, vous consentez à cette utilisation des cookies.

Ma paire de jumelles

Comment la choisir?

Comment choisir une paire de jumelles ?

!!! TOUT COMPARATIF SERA FAIT SUR UNE BASE DE QUALITÉS DE VERRES ÉGALES !!!

Il existe bon nombre de traitements optiques qui pourront augmenter la qualité, la transmission lumineuse, le contraste, le « piqué », la restitution des couleurs…

Les jumelles sont l’outil indispensable pour le voyage ; pour observer la nature, le ciel et découvrir tant les grandes ou petites bêtes que les vastes étendues de notre merveilleuse planète. Un outil indispensable aussi pour suivre les évènements sportifs et culturels. Le faible encombrement d’une paire de jumelles et la luminosité que confère la vision binoculaire les rendent confortables et reposantes à l’usage.

Les jumelles sont différenciées par deux nombres mentionnés sur chaque paire, tels que 7x50, 10x42, 20x60… Le premier nombre correspond au grossissement par rapport à la vue de l’homme (7, 10 ou 20 fois dans l’exemple), le second au diamètre de sortie des objectifs (50mm, 42mm ou 60mm dans l’exemple). Certaines jumelles sont équipées de zoom (grossissement variable) mentionné comme suit : 10-22x50, ce qui correspond à un grossissement variable entre 10 et 22 fois avec un diamètre de sortie de 50mm dans ce cas.

A qualité de verre égale :

Au moins le grossissement est important, au plus les jumelles seront lumineuses et stables.

Au plus le diamètre de sortie est grand, au plus les jumelles seront lumineuses également.

A. Les 2 types de prismes :

 

Il existe 2 types de prismes : prismes dits « de PORRO » ou prismes « EN TOIT ».

1. Le prisme de Porro est celui que l’on considère souvent comme « préhistorique » par le design moins attractif qu’il confère à la paire de jumelles ; mais si il représente aujourd’hui encore plus de 50% des ventes chez certaines des plus grandes marques, ce n’est pas par hasard !


Moins de lentilles en règle générale,

Ergonomie conférant une meilleure stabilité,

Ecart plus important entre les lentilles de sortie ayant comme effet direct de restituer une vision plus tridimensionnelle,

Mécanisme moins fragile, la mise au point s’effectuant par déplacement des oculaires et non des lentilles internes,

Les points 1 et 4 font que les coûts de production sont moins élevés et le produit final sera donc meilleur marché à qualité égale.

Système offrant la possibilité d’une mise au point préétablie pour tous les sujets entre ~20m et l’infini (« Sport Autofocus ») ou système double : mise au point manuelle entre ~2m et l’infini et Sport Autofocus (= « Sport Autofocus Plus »). Les systèmes Sport Autofocus et Sport Autofocus Plus proposés par Steiner facilitent la réactivité et permettent de suivre des sujets en mouvement (sports moteurs, course d’un guépard, vol d’oiseaux,…) sans devoir faire de mise au point mais facilite aussi considérablement l’observation pour les enfants ou toute personne pouvant rencontrer des difficultés à effectuer une mise au point. Les forces de l’ordre et les métiers liés à la navigation affectionnent aussi particulièrement ce système.

Permet de plus gros grossissements sans trop augmenter encombrement et poids.

2. Le prisme en toit est aujourd’hui celui qui, impulsivement, plaira le plus au consommateur qui ne maîtrise pas les données techniques.


Permet des jumelles plus compactes,

Transmission lumineuse meilleure et linéaire,

Design plus attractif,

Restitution plus « plate ».

B. Le verre optique et son traitement :

Il existe différentes qualités dans le verre utilisé pour la fabrication d’optiques d’observation ainsi qu’une multitude de variantes dans le traitement de ce dernier en vue d’améliorer ses performances.

Les technologies ont permis de grandes évolutions, voire révolutions dans ce domaine, tant pour les lentilles que pour les prismes.

Les jumelles d'aujourd’hui sont de ce fait infiniment plus performantes qu’il y a à peine 20 ans.

Des traitements multicouches (multi-coating) sont appliqués aux verres pour en améliorer les performances. Selon les fabricants et la gamme de produit, ces traitements peuvent concerner seulement une face des lentilles extérieures, jusqu’aux deux faces de toutes les optiques, en ce compris les prismes. De même que les matériaux utilisés pour accroître les rendements peuvent être de qualité fort différente : à base d’aluminium pour les modèles d’entrée de gamme ou de diamant pour les plus performantes.

Un traitement de couleur peut être appliqué pour des usages plus spécifiques : un traitement bleuté diminuera l’effet du bleu (utile en milieu aquatique), un traitement jaune augmentera le contraste, une couche verte atténuera le vert pour faire ressortir l’animal en milieu herbeux ou en forêt…

Le verre utilisé et les traitements entrent majoritairement en ligne de compte dans le prix final du produit.


C. Caractéristiques exclusives :

1. Pour permettre d’atteindre de forts grossissements sans mettre en péril le confort d’utilisation, certains fabricants ont conçu des jumelles équipées d'un stabilisateur d’image. Cette technique offre une observation confortable et reposante malgré des grossissements allant jusqu’à 18x. Chose quasi impossible sans, tant l’image tremblerait avec pareille magnification et tant l’œil se fatiguerait et n’inciterait pas à des observations de longue durée. Ce système améliore également fortement le confort lorsque l’observation s’effectue en milieu peu stable (bateau, véhicule). Canon est incontestablement le leader en la matière avec une gamme de 6 jumelles aussi ergonomiques qu’efficaces.

2. Compas (boussole) et réticule : certaines jumelles, principalement à usage de navigation ou des forces de l’ordre, sont équipées d’un compas (magnétique ou électronique) indiquant le cap, voire d’un réticule horizontal et/ou vertical permettant un calcul rapide de distance ou dimensions. Steiner est le premier à avoir intégré un compas sur une paire de jumelles en 1979. 

Il existe sur le globe 5 zone magnétiques et pour chacune d’elle un compas approprié. En Europe, nous nous trouvons en zone 2.

La Steiner Commander 7x50 Global est équipée d’un compas électronique s’adaptant automatiquement à la zone dans laquelle vous naviguez.

3. A usage exclusivement militaire, Steiner a aussi mis au point en 1988 un traitement multicouche filtrant les rayons laser afin de préserver les yeux des soldats en cours d’observation.

4. En 1992, Steiner, une fois encore, a développé les lentilles à haut contraste afin d’améliorer considérablement la qualité de l’image observée.

5. En 2006, grâce encore et toujours à Steiner est apparue sur le marché de la jumelle la technologie « nano-protection » facilitant le ruissellement des gouttes d’eau sur les lentilles, améliorant ici encore la qualité et le confort des observations.

6. Certaines jumelles sont aujourd’hui équipées de télémètre laser permettant une mesure précise sur longue distance (jusqu’à 2500m en conditions d’horizon dégagé). Steiner propose les modèles les plus compacts du marché portant à 1700m et les seules équipées d’un mode scan permettant de balayer une zone et d’obtenir instantanément et avec précision la distance dès immobilisation sur un sujet, puis le suivant et ainsi de suite.

7. Etanchéité : bon nombre de jumelles sont aujourd’hui étanches, voire remplie au Nitrogène (N2 = diazote = gaz inerte) permettant d’éviter l’apparition de condensation sur les lentilles internes des jumelles et de ce fait une utilisation immédiate même lors de changements brusques de conditions atmosphériques. Steiner est le seul fabricant à utiliser un système à 2 valves pour ce faire ; leur permettant de la sorte de garantir et prouver l’étanchéité et le plus grand taux de gaz inerte dans les jumelles. Le système à 2 valves permet d’extraire l’air et d’insuffler le nitrogène ; les valves permettent aussi de contrôler si perte il y a et intervenir si besoin.

8. Position macro : pour favoriser l’observation de petits objets et « petites bêtes », Pentax est le seul fabricant à proposer des jumelles permettant une mise au point dès 50cm (au lieu de min. 1.5m-2m) chez tous les autres producteurs. Jamais vous n’aurez vu un papillon ou du lichen avec autant de détails ! Les Papilio sont donc l’outil idéal pour une observation de près, mais s’adaptent tout aussi bien à une observation classique.

D. Quel grossissement choisir ?

On est souvent tenté de grossir au maximum pour mieux voir. Ce n’est pas toujours le cas.

En effet, toujours à qualité de verre égale, la transmission lumineuse et la stabilité sont inversement proportionnels au grossissement. Donc, au plus le grossissement est fort, au moins les jumelles seront lumineuses et stable ; réduisant ainsi la qualité et le confort d’observation. Si on souhaite un fort grossissement, il est donc important d’opter pour un diamètre de sortie plus grand (donc jumelles plus encombrantes) et/ou d’un modèle équipé d’un stabilisateur d’image (Canon).

Enfin, au plus le grossissement est important, au plus vous réduirez le champ de vision.

Une fois encore, on ne peut avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière…


E. Le prix !...

Un critère important dans tout achat. Cependant, pensez qu’une paire de jumelles est généralement mécanique donc costaude et fiable. Par conséquent, vous les utiliserez durant de très nombreuses années. Pour preuve les garanties offertes par les constructeurs : 10 ans pour certaines jumelles, 30 ans pour d’autres. C’est donc généralement un achat pour la vie ; surtout avec les évolutions technologiques qui confèrent aux jumelles d’aujourd’hui des caractéristiques optiques exceptionnelles !

Qui n’a pas chez lui la paire d’un aïeul toujours fonctionnelle, même si les optiques de l’époque sont aujourd’hui dépassées?

Le prix aura donc son importance, mais ne vous focalisez pas juste sur lui : avec 30 ans de garantie, une paire à 1000€ vous en coûtera 0.09€ à peine par jour. 

Et vos enfants et petits-enfants les utiliseront encore… ce qui est loin d’être le cas des smartphones, voitures, ordinateurs et autre objets onéreux que nous achetons.

F. Qui, quand, comment… ?

Quelques réflexions que je souhaite partager et qui pourraient influer votre choix :

A quelle fréquence allez-vous les utiliser ?

Seul ou en famille ?

Dans quelles conditions lumineuses ?

Usage familial régulier, voyage familial exceptionnel (safari par ex.) : tous voudront utiliser les jumelles au même moment. Envisagez si possible une paire pour 2 ou 3 personnes maximum  afin que chacun puisse profiter du spectacle. Optez pour des modèles complémentaires plutôt qu’identiques.

Par exemple :

1 très performante en grossissement de 8 ou 10x avec un diamètre de sortie entre 40 et 56mm (Nikon Monarch 8 ou 10x42, Steiner Ranger Xtreme ou Skyhawk 8 ou 10x42 ou Wildlife 8 ou 10x44, Pentax SD ou ZD 8 ou 10x43…)

1 équipée du mode Sport Autofocus (+) (Steiner Safari Ultrasharp 8 ou 10x30)

1 compacte éventuellement avec mode macro (Pentax Papilio, Steiner Wildlife compactes, Nikon HG-L compactes)

Avec des jeunes enfants ?  Optez pour une paire Steiner équipée du mode « Sport Autofocus » ou « Sport Autofocus + » qui ne nécessitent pas de mise au point et permettront à chacun de profiter de l’observation. Ce mode est également très agréable pour le suivi d’animaux ou sujets en mouvement qui resteront nets en permanence.

Usage en conditions lumineuses difficiles ? Choisissez une paire fort lumineuse (voir luminosité relative et indice crépusculaire dans les caractéristiques). Par exemple, les Steiner Nighthunter 8x56 sont les jumelles offrant la plus grande luminosité du marché avec au minimum 96% de transmission lumineuse, les Nikon Monarch 5 8x56 ou plus raisonnablement les Nikon Action EX 7 ou 10x50 ou Pentax SP 10x50 WP.

Ainsi, fonction de votre sortie, vous aurez aussi toujours le modèle adapté à celle-ci.

N’hésitez pas à nous contacter pour demander conseil.

G. Entretien :

N’oubliez pas de prendre soin de vos jumelles pour en assurer une longévité encore meilleure.

Le revêtement en caoutchouc peut souffrir des fortes chaleurs, des produits solaires, des hydrocarbures et d’une exposition prolongée à la lumière.

Les lentilles doivent être nettoyées pour assurer une observation optimale. N’utilisez que des produits adaptés et des chiffons doux type microfibre afin de ne pas rayer les verres.

Nous vous conseillons le kit d’entretien « binoo-care » comprenant un produit nettoyant lentilles et sa microfibre ainsi qu’un produit d’entretien pour caoutchouc et sa microfibre. 

Ces produits sont recommandés par les plus grandes marques :  Steiner,  Nikon, Pentax et Canon 


Ma paire de jumelles